Donnez le meilleur à vos volailles dès le départ

​​​​​​​​​​

 

La productivité de vos volailles se décide au cours de leur première semaine​

Les poulets de chair ont des besoins très spécifiques en ce qui concerne le climat dans l’élevage. Il est particulièrement important que la température, l’humidité de l’air et la vitesse de l’air soient correctement équilibrées pour donner aux poulets le meilleur départ, et ces conditions sont d’ailleurs déterminées avant même leur arrivée.

Généralités

Les poussins d’un jour ne peuvent pas réguler la température de leur corps. Il faut 10-14 jours pour que cette capacité se développe. Ils sont particulièrement sensibles à la température ambiante au cours des 4-5 premiers jours. Si la température autour du poussin n’est pas optimale, la température du corps du poussin ne le sera pas non plus. La température corporelle d’un poussin d'un jour doit être de 40-41C°. Si le poussin a trop froid il utilisera initialement l’énergie des aliments qu’il ingère et l’énergie du sac vitelin pour produire de la chaleur. Le sac vitelin est censé développer les organes et le système immunitaire du poussin, alors que l’énergie provenant de l’alimentation est supposée augmenter son poids. Si le sac vitelin et l’alimentation sont utilisés pour produire de la chaleur, le poussin ne se développera pas normalement et le gain de poids sera sub-optimal. Si la température corporelle du poussin est trop élevée, il tentera de dissiper cette chaleur. S’il échoue, il tentera de réduire sa production de chaleur. La seule manière d’y parvenir est d’arrêter de s’alimenter. Ceci entraîne un faible gain de poids.​

Avant le peuplement

La température de l’air doit être correcte pour donner aux volailles les meilleures conditions dès le départ. Tous les objets avec lesquels les volailles entrent en contact doivent être à la bonne température, en particulier le sol et la litière. Les volailles sont continuellement en contact avec la litière et le sol. Quand une volaille se couche sur une litière froide ou près d'un sol froid, elle perdra de la chaleur corporelle qui s’évacuera dans la litière/le sol. La température de la litière doit être d’au moins 32°C au moment du peuplement. Si vous utilisez une couche fine de litière, le sol doit être au moins à 30° C. Même si la couche de litière est épaisse, il faut que le sol ne soit pas trop froid. Quand le sol est froid et la litière chaude, de la condensation se forme et la litière devient humide.

​ 

Le sol doit être chauffé avant d’étaler la litière. La litière a un effet isolant qui rend le chauffage du sol très difficile. C’est pourquoi l’élevage doit être chauffé à la température souhaitée pour le jour 0 au minimum 48 heures avant le peuplement. La litière est répandue aussi près du moment du peuplement que possible.

Démarrage et stratégie climatique

La température correcte de l’élevage au moment du peuplement dépend principalement de la taille et du poids des volailles. Les petites volailles, à la différence des volailles plus grosses, ont une grande surface par rapport à leur poids. Il faut aussi tenir compte du fait que les petites volailles mangent un peu moins et peuvent avoir du mal à trouver les aliments. Ces facteurs sont des considérations importantes à prendre en compte quand on règle la température. La température au moment du peuplement est importante non seulement pour la température corporelle et le développement des volailles, mais aussi pour les aspects suivants:

 

  • Recherche des aliments et de l’eau
  • Répartition égale dans l’élevage

 

Si les volailles ne recherchent pas immédiatement les aliments et l’eau, leur productivité et leur santé seront touchées pendant toute la période du lot. Pour que la litière bénéficie des meilleures conditions dès le départ, il faut que les volailles se répartissent de manière égale dans l’élevage. On peut assurer une répartition égale avec une température et un éclairage uniformes et corrects dans l’élevage.

 

 

Température correcte

Il est impossible de donner des directives strictes concernant des températures universellement correctes. La température correcte dépend de la taille des volailles, de leur consommation en aliments et d’autres facteurs externes. Mais ce tableau peut être utilisé pour les réglages de base:​

ÂgePoids
​Température
Poids​
​Température
Poids​
​​Température
0​​40​34,5​40​34,5​40​34,5
​1​50​34​45​34,5​55​33,0
2​​60​34​50​34​70​33,5
​3​​80​33​6034​100​33,0
​4​​110​33​75​33​130​31,5
​5​130​32​90​33​170​30,0
6​​150​31​105​33​200​28,5
​7​175​30​130​32​230​27,0

​​Interpréter le comportement des volailles​

Même si vous respectez la stratégie climatique des éleveurs et maintenez une température de 34°C dans l’élevage, les volailles elles-mêmes restent votre meilleur indicateur d’une température correcte. Nous recommandons d’utiliser un thermomètre auriculaire (mesure infrarouge) pour vérifier la température des volailles à plusieurs endroits de l’élevage. Le thermomètre auriculaire doit indiquer 39,5 - 40,0 ° C au niveau du cloaque. Souvenez-vous toujours que le comportement des volailles est un indicateur clair pour savoir si le climat de l’élevage est correct. Après le peuplement, les volailles doivent se répartir de manière égale autour des sources d’aliments et d’eau. Elles doivent être actives et chercher les aliments et l’eau le plus rapidement possible. Écoutez les volailles ! Elles doivent caqueter en émettant des bruits graves et courts. Quelques heures après le peuplement, les volailles doivent se répartir encore plus dans l’élevage. Quand elles se reposent ou dorment, elles doivent être en groupes de 5 à 10. De préférence, chaque volaille doit s’allonger avec le cou légèrement étiré, les ailes repliées et les pattes sous le corps.

La température est trop élevée

Si la température de votre élevage est trop haute, les volailles réagiront de la manière suivante:

  • Les volailles sont allongées seules et halètent
  • Les volailles recherchent les zones plus fraîches
  • Elles écartent légèrement les ailes et étirent une patte sur un côté
  • Elles mangent moins et boivent plus
     

La température est trop basse

Les volailles se trouvant dans un élevage trop froid:

  • se rassemblent en grands groupes
  • ne sont pas actives car elles consacrent leur énergie à produire de la chaleur
  • se pelotonnent en tenant la tête près du corps pour ne pas s’exposer au froid
  • caquètent très fort

 

​ Vu les variations entre volailles, il est acceptable que 10 % des volailles présentent des symptômes associés à une température excessive mais elles ne doivent en aucun cas avoir froid.​


Souvent, un changement mineur est nécessaire pour améliorer la répartition des volailles dans l’élevage. Un changement de température de 0,5 °C est souvent suffisant.

 


 

​​